Taxe de séjour

1

Á partir du 1er mars 2012 la taxe de séjour est entrée en vigueur dans la territoire de Bagno a Ripoli. Le rendement de cette taxe sera utilisé pour rendre Bagno a Ripoli encore plus hospitalier, pour la promotion du tourisme et de la culture et pour résoudre le problème de la fracture numérique.

L’impôt doit être payée par touts ceux qui ne résident pas dans la municipalité de Bagno a Ripoli pour chaque nuit passée dans le structures d’accueil qui se trouvent sur le territoire. Le montant n’est pas inclus dans le prix de la chambre et il doit être payé séparément au moment du départ.

L’impôt est adéquat selon la typologie de la structure d’accueil, en tenant compte des caractéristiques et des services qu’elle offre aux clients et en plus, du valeur économique du séjour jusqu’à un maximum de 4,00 euro par personne par nuit pour un maximum de 7 nuits suivantes dans la même structure.

Pour les hôtels, les campings, les résidences, les agritourismes la mesure est définie en rapport à leur classification qui est divisées en « étoiles », « clefs » et « épis ».

Sont dispensés du payement de l’impôt :

  • Les mineurs jusqu’à quatorze ans;
  • Les personnes malades (aussi l’hospitalisation de jour) ou ceux qui assistent les malades hospitalisés dans les structures sanitaires du territoire pour un maximum de deux personnes par malade;
  • Ceux qui sont hébergés dans des structures d’accueil à cause des dispositions de l’autorité publique, pour faire face à des situations d’émergence à la suite des événements calamiteux ou de nature extraordinaire ou pour la finalité du secours humanitaire;
  • Une guide ou un chauffeur pour chaque groupe de 20 personnes;
  • Les personnes atteintes de handicap non autosuffisants y compris son accompagnateur;
  • Les employés des structures d’accueil (hôteliers et extra hôteliers);
  • Ceux qui séjournent de façon non occasionnelle près des structures d’accueil pour de motivations de travail seulement si en possession d’une attestation souscrite par l’employeur et de laquelle existe une convention avec les mêmes structures d’accueil qui prouvent les motivations de la nuit.

L’impôt est suspendue dans les mois de novembre, décembre, janvier et février.

tassa-soggiorno

SHARE
La redazione del giornale eChianti.it