La source de Fata Morgana

4

Description

Io son quella, o lettor, fata Morgana
che giovin qui ringioveniva altrui
Qui dal Vecchietto, poiché vecchia io fui
ringiovenita colla sua fontana.

Je suis celle, lecteur, fée Morgane
Celle que quand j’étais jeune je faisais devenir jeunes les autres
Ici du Vecchietto, parce que j’était vieille aussi
Je devins jeune avec sa source.

Il existent beaucoup de légendes autour du nom Fée Morgane, magicienne et charmante guérisseuse du cycle arthurien. Dans ce lieu on parle de fêtes et bacchanales pendant les nuits d’été et des fugaces apparitions de jeunes et très belles femmes qui après mystérieusement disparaissent et aussi des vertus qui faisaient devenir jeunes de l’eau de la Source.

La Source de Fée Morgane fut construite dans la deuxième moitié du 1500 par la volonté de Bernardo Vecchietti dans la résidence estivale de la famille.

Le bâtiment, un exemple unique de l’architecture de jardin, se reconnaît par le crépi à faux briques roses en contrainte avec le blanc de la pierre alberese des portes et des fenêtres.

Á son intérieur on peut trouver en face une fontaine à la forme d’une niche où était placée la statue de la fée, aujourd’hui malheureusement disparue, réalisée par l’artiste flamand Giambologna que, dans cette période séjourna dans la voisine villa Il Riposo de propriété de l’ami Bernardo.

Le sol est très singulier, il est réalisé en mosaïque avec de petites pierres blanches et noires que, sur l’entrée, composent le mon “Fée Morgane”.

Dans le jardin est placée une petite édicule d’un tabernacle où il y avait un fresque, attribué à Santi di Tito, qui représentait “La Samaritaine au puits”, celui aussi malheureusement disparu, comme la statue de la fée.

Chemin du centre de Bagno a Ripoli

[mapsmarker marker=”2″]

  • Fonte

    della Fata Morgana

  • della Fata Morgana

  • della Fata Morgana

  • della Fata Morgana

SHARE
La redazione del giornale eChianti.it